Share on Facebook

Nikon SB-600 | Alimentation externe 220V/6V

Présenter un article sur un aspect technique du matériel  n’est pas vraiment dans mes habitudes, car beaucoup de personnes en réalisent et le font très bien. Malgré de nombreuses recherches sur notre ami Google, il semble que ce genre de modification ne soit pas encore explorée.

Pourquoi utiliser un flash de type « Cobra » sur une alimentation externe?

J’ai rencontré pas mal de contraintes avec les piles lors de gros tavaux photos dans un contexte de studio mobile (Comme-ci dessous.)

Ces contraintes sont:

  • Les piles non rechargeables coûtent très cher et pas cool pour l’écologie!
  • Les piles rechargeables coûtent un peu plus cher mais n’ont pas une durée de vie exceptionnelle. De plus, passer son temps à préparer 60 piles avec deux/trois chargeurs n’est pas trop  mon truc.
  • Au fil d’une séance, le temps de charge du flash augmente de manière considérable et l’éclairage a tendance à diminuer.
  • Une méga surchauffe lors d’une grande utilisation. (Au point de ne pas savoir tenir les piles en mains.)

L’idée était d’avoir la possibilité de pouvoir utiliser les piles et  de switcher quand je le désire sur une alimentation externe tout en gardant un aspect propre du flash; que cela ne ressemble pas à une bidouille de Mac Gyver.

Je me suis donc tourné vers des connecteurs de type « audio ». Ceux-ci sont petits et faciles à trouver dans le commerce. J’avoue que je n’ai pas cherché midi à 14h. Je suis certain qu’il y a possibilité de trouver un connecteur hermétique.

Dans un premier temps, démontage afin d’analyser l’encombrement interne et y trouver les bornes d’alimentation. Il est clair qu’il n’y a pas beaucoup de place à l’intérieur mais avec un peu de patience, on arrive à faire entrer le connecteur femelle.

On peut voir l’ajout des deux fils (en parallèle) sur ceux existants.

Dans un second temps, une fois la prise femelle placée dans le boitier, j’ai mesuré la tension demandée, simplement en mettant les 4 piles dans le flash. Au résultat, on retrouve une tension d’un peu moins de 6V. Pour ce qui est du courant, c’est beaucoup plus facile puisque la valeur est donnée dans le mode d’emploi (A défaut de la tension). Juste avant de refermer, un petit test pour voir si le flash fonctionne de cette manière, car ce genre de connecteur n’est pas simple à souder et on a vite fait de produire un court circuit.

Pour alimenter, j’ai trouvé un kit dans mes tiroirs. C’est une alimentation universelle qui propose différentes tensions(3v,6v,12v,…) avec un courant unique ainsi qu’une série de fiches dont je n’ai pas eu l’utilité.

Au final, le flash fonctionne toujours que ce soit avec des piles ou avec l’alimentation, à condition de retirer les piles.

 

Share on Facebook

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.